Mon City trip au Pays Basque : Authentique et insolite !

Pour ce deuxième été Covid, nous avons décidé de rester dans ma belle région du sud-ouest ( parce que c’est la plus belle tout simplement mouahahaha !!).

Donc après la Dordogne et Bordeaux nous sommes partis 4 jours à l’exploration du Pays Basque ! J’y étais vaguement passée il y a quelques années pour faire l’ascension de la Rhune à pied, ce que je conseille à tout le monde. C’est un peu la randonnée incontournable du pays Basque, même si il y en a plein d’autres comme ça.

Nous avons donc décidé de poser nos bagages à Biarritz, qui nous paraissait être un lieu central, animé, et canon en plus ! Et franchement nous sommes ravie de notre choix. Nous sommes rentrées des étoiles plein les yeux (et quelques kilos en plus) de cette parenthèse basque !

4 jours de plages et d’océan à perte de vue, de tradition et d’histoire, de soleil ( bon pas vraiment cet été là), et de bouffe. Mais le pays basque c’est également le surf pour les amateurs de ce sport ( ou de mattage d’admiration pour ces corps dessinés, cheveux au vent)

Je vous relate ici notre itinéraire de 4 jours à Biarritz et au Pays Basque. C’est le programme et les activités que nous avons fait et dont nous sommes ravies !

Jour 1 – Arrivée à Biarritz, balade et découverte

Départ et installation à l’hôtel

Nous sommes parties de Bordeaux en train ce qui nous a pris 2h pour arriver à la gare de Biarritz (15 euros chacune). Puis nous avons pris un bus qui nous a emmené dans le centre ville, dans le quartier du port vieux où se trouve notre hôtel. Pour les bus, vous pouvez prendre vos billets très simplement par un simple sms (le numéro est indiqué à chaque arrêt et sur les bus).

Pendant notre séjour, nous avons passé 3 jours au Palmito hotel, un lieu sublime refait à neuf, à la fois authentique et chaleureux mais aussi insolite par ces peintures sur les murs. Nous sommes accueillies par un « ALOHA » comme si nous venions passer un séjour chez des amis de longue date. Les sourires y sont sincère et la bienveillance reste constante du matin au soir.

Les chambres se parent de mes matières et couleurs préférées, terracota et ocre, lin et rotin. Sur notre lit deux colliers de fleurs qui résonnent avec le Aloha de l’arrivée. Derrière la façade authentiquement basque de cet hôtel, vous l’aurez compris nous n’arrêtons pas de voyager.

le + insolite : le téléphone dans la chambre qui permet en tapant un numeros d’entendre les bruits des vagues !

En plus des chambres, ils ont aussi une suite et le pied c’est leur dortoir pour un trip entre best friends !

En terme d’emplacement nous ne pouvons pas rêver mieux, à 50 m de la plage et dans la rue qui accueil les mardi du port vieux l’été (explication plus bas)

Balade dans le centre-ville

Après avoir déposé nos valise, il était l’heure pour nous de manger !

Et ça tombe bien juste en sortant de l’hotel, en allant en direction de la plage , nous tombons sur une adresse que je voulais tester : Les Baigneuses !

Un restaurant offrant une très belle vue sur l’océan, des plats bien présentés et très bons ! Rien à redire !

Après ce bon repas (et il nous fallait bien ça pour gambader tout l’après midi) nous voilà donc parties pour découvrir la côte de Biarritz. Nous avons longé la côte de la plage du port vieux jusqu’au phare de Biarritz, une bonne petite trotte mais inestimable ! Je vous préviens, les rues sont en pente donc une balade sportive mais avec une vue panoramique.

La plage du port vieux est une sorte de petite avancée de plage, comme si l’océan avait essayé de se frayer un petit cocon à l’abri du vent. Il y a peu de monde ce qui est plutôt agréable et moins de grosses vagues donc de surfeur car moins de vent.

En continuant notre trajet en direction du rocher de la vierge, nous pouvons apercevoir la villa Belza ! Une villa emblématique de Biarritz (il y en a pas qu’une ahah ) et ça se comprend quand ont voit son architecture.

Nous arrivons ensuite au fameux rocher de la Vierge ! Il faut traverser une passerelle pour atteindre ce fameux rocher où trône tout en haut une Vierge Marie. Juste derrière sur la terre ferme se trouve l’aquarium de Biarritz, idéal a faire par temps de pluie ou avec les enfants.

Nous continuons notre balade en passant par le plateau de l’Ataye jusqu’au port des pécheurs, une carte postale à la Marcel Pagnol ou une Fanny comme moi aurait pu y attendre son Marius (bon il se trouve que dans la vraie vie Marius c’est mon frère). Des petites maisons de pécheurs pleines de couleurs appelées des crampotes, où vivent encore les pécheurs de la ville ! C’est petit mais tellement beau, et si vous cherchez un bon endroit pour manger du poisson, chose sûre que se sera là-bas comme à la crampote 30 qui nous a été chaudement conseillée ( mais nous n’avons pas testé).

Finalement nous arrivons ensuite à la fameuse grande plage, on y trouve le fameux Hôtel du Palais (Villa Eugénie), construit par l’empereur Napoléon III pour sa femme Eugénie et qui abrite désormais un luxueux palace, ou encore le casino de style Art Déco. Et enfin en continuant notre trajet nous arrivons au phare de Biarritz qui offre a lui seule une vue de dingue ! Le phare est haut de 73m au dessus du niveau de la mer et compte 248 marches, seules 10 personnes sont autorisées à monter en même temps en haut du phare ! Nous n’avons pas monté le phare, mais la vue doit être très belle !

Le soir nous avons pu profiter des mardi du port vieux dans la rue de l’hôtel (je ne sais pas si les autre été c’est toujours les mardi).

Tous les mardis de l’été, dans la rue Port-Vieux, les restaurateurs sortent des grandes tablées, pour y manger en écoutant les troupes de chanteurs basque. Nous avons manger chez La Humade écoutant les airs basques résonner. Tout le long de la rue, des familles, amis et inconnus discutent et rient ensemble autour d’un verre ou d’une assiette . Que vous dire de ces chants basques à part que j’avais les poils en l’air, tellement c’était intense, je suis restée subjuguée par ce moment !

Quand au restaurant, les serveurs étaient super accueillants et drôles et le repas juste dingue. J’avais pris le retour de la pêche et une part de gâteau basque bien évidemment. Ma voisine de table (avec qui nous avons longuement discuté ) avait pris également le retour de pêche qui était du thon , et en a redemandé vu la dinguerie de la chose !

Nous nous sommes couchées bien repues et déjà extrêmement pressées de prochaine notre journée !

Jour 2 – Bayonne et les plus beaux villages

Bayonne

Après le très bon petit déjeuné ultra complet du Palmito hôtel ( notes: garder l’idée d’une pincée de piment d’Espelette sur les oeufs brouillés), direction Bayonne en bus. Bayonne est située à 10 mn de l’océan et de Biarritz .

Nous avons débuté par la découverte du grand Bayonne ! Le grand Bayonne est relié à son cousin : le petit Bayonne par quatre ponts successifs traversant La Nive ! Le grand Bayonne est le centre historique de la ville ! Nous avons retrouvé l’architecture basque et le coté médiéval de la ville !

Nous avons déambulé dans les nombreuses rues piétonnes de la ville et poussé quelques portes ! Il y a beaucoup de petits commerces très différents mêlant boutiques de créateurs, nourriture, linge de maison et pas mal de chocolatier ! Pourquoi ? Parce que Bayonne est réputé pour son chocolat ! Bayonne est une véritable capitale gastronomique.
Ville historique du chocolat, célèbre pour son jambon, c’est la ville où tu peux prendre 5 kilos de bouffe gourmande !

Nous nous sommes rendues à la cathédrale Sainte Marie, un des plus beaux monuments du centre ville ! L’intérieur de la cathédrale est atypique car son abside est extrêmement coloré aux couleurs basques ! Nous avons continué par le cloître accolé à la cathédrale où se trouvait des artisans et créateurs.

Puis à l’est de la Nive, direction le petit Bayonne ! Les rues piétonnes s’y trouve encore , elles sont étroites et bordés de hauts immeubles anciens colorés. Ont y trouve aussi de vieille devanture de magasins qui lui donne tout son charme !

Nous avons été contente d’y aller le matin, la ville était presque vide ! C’était une ville à visiter en venant aux Pays Basque mais personnellement ça n’a pas été un coup de cœur non plus. Si vous avez d’autres adresses à Bayonne notamment de restaurant, n’hésitez pas à le mettre en commentaire pour d’autres personnes.

Le midi, nous sommes reparties à Biarritz pour manger au Milwaukee. C’était très bon et très copieux ! Le Milwaukee est un café au centre de la ville qui sert des petits déjeuners, déjeuner et brunch, c’est végétarien et végétalien. J’ai donc craqué sur l’indétrônable pancake avocat/saumon ! J’ai pas pu tout finir donc j’ai ramené pour plus tard !

Road trip insolite avec TXIKI TOURS

Vous êtes vous déjà imaginé découvrir le Pays basque à bord d’un combi ?

Comme nous sommes arrivées à Biarritz sans voiture, nous voulions trouver une solution pour visiter le pays Basque au mieux. A la vue des mots « road trip » et « combi Volkswagen » , le TXIKI TOURS était sûr d’attirer notre attention.

Nous avons donc totalement craqué en réservant pour deux tours avec Woody, Clémence et Aurélie (un mercredi et un jeudi) !

Woody est un combi Volkswagen originaire de Californie, entièrement dans son jus !

Pour cette première expérience, nous avons choisi le tour « Village Basques » dans les terres ! Alors confortablement assises, musique dans le combi nous avons vu les plus beaux villages de France et les paysages sublimes des terres, montagne, fermes et culture ! Le tour nous offre une visite guidée en combi et à pied hyper intéressante et conviviale ! Clémence et Aurélie en parlent avec passion et on avale leurs paroles tout en prenant plein les yeux.

Au cours de cette escapade originale d’un peu plus de 3h au départ de Biarritz c’est l‘architecture, la culture, la mythologie, l’histoire et la gastronomie qui nous a été conté.

Sur la route, nous nous rendons compte que le paysage change du tout au tout. Les montagnes se révèlent, les paysages verdoyants et les fermes s’étendent et les belles maisons basques apparaissent au coin de chaque sentier ou chemin.

Chemin faisant nous arrivons à SARE qui est au pied des montagnes Basques entourée de la Rhune, de l’Axuria et de l’Ibanteli! Labellisé « Plus beaux Villages de France », le village de Sare est aussi un des plus jolis villages du Pays basque. Aurélie et Clémence nous explique que Sare est un village légendaire et rebel lié à l’histoire de la contrebande ! Les maisons Typiques Basques sont partout et tellement charmantes, une vraie carte postale Basque ! Le fronton, lieu où on joue à la pelote basque, occupe la place centrale du village.

L’église de Sare est, à n’en pas douter, une des plus belles églises du Labourd, d’ailleurs protégée au titre des Monuments Historiques. Le cimetière attenant à l’édifice témoigne des mélanges de traditions et croyances ; on peut ainsi admirer différentes stèles chrétiennes et/ou celtes !

Nous remontons avec Woody pour aller en direction d’AINHOA, situé à la frontière espagnole. Elle est également classée parmi les plus beaux villages de France. Ainhoa a été pensé comme lieu d’accueil, d’hébergement et de ravitaillement pour les pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il est devenu au fil du temps un village incontournable du Pays Basque.

Le village a l’originalité d’avoir une rue unique, car le village a été sous la forme d’une bastide. Cette rue principale est une large route bordée de maisons à colombages de style labourdine avec la place principale où l’on retrouve le fronton et l’église qui y est accolée.

En parlant de l’église, de son petit nom Notre Dame de l’Assomption, elle est à visiter pour ses galeries en bois et son unique nef. Dans le chœur, vous pourrez découvrir un très beau retable en bois doré et coloré d’inspiration espagnole.

Woody nous attend sur la place pour repartir ! Impossible de venir au Pays Basque sans passer par Espelette ! Sur la route, les filles nous expliquent l’histoire du piment d’Espelette mais aussi sa récolte ! Je ne pensais pas que c’était autant réglementé et compliqué, c’est assez dingue ! Nous avons pu déguster une pointe de piment d’Espelette à bord de Woody !

Le village d’Espelette est réputé principalement pour son piment. Et en effet il est présent à chaque coin de rue ou sur chaque façade de maison.

Arrivées là-bas, nous empruntons le centre piéton et une jolie ruelle bordée de boutiques d’artisans et de producteurs locaux. Lors de cette instant nous avons un petit temps libre pour visiter et s’arrêter dans les boutiques. Nous avons eu la chance d’apercevoir une partie de pelote commenté forcément en basque ! Un moment hors du temps. Et enfin Aurélie et Clémence nous avaient prévu une dégustation de produits locaux au bord d’une petite rivière toute mimi ! Un instant bucolique et gourmand.

Ce premier tour nous a ravi, il était complet et magique !

Le soir, j’ai demandé à mon amour d’aller à un rooftop que j’avais repéré avant même de venir et où je voulais poser mes fesses, un cocktail à la main pour apercevoir le couché de soleil à Olatua ! Ce lieu juste au dessus de l’aquarium, et face à l’ocean et au rocher de la vierge, nous offre une vue panoramique et un spot unique pour une fin de journée !

Avec leurs cocktails signatures et leurs tapas de dingue , je suis restée avec un sourire sur le visage toute la soirée et les papilles en extase également ! Et alors quand le Sunset a rayonné, plein de couleurs et de chaleurs sont venues se fondre derrière l’océan, ma journée s’est terminée de la manière la plus parfaite avec la personne que j’aime !

Jour 3 – Cote Basque et fin du voyage

La cote basque avec le TXIKI tours

Nous avons commencé par un petit tour de Biarritz, qui nous a permis de mieux comprendre l’histoire de cette ville et comment elle est devenue aussi populaire avec ses très belles demeures ! Bien entendue encore beaucoup d’anecdotes hyper intéressantes qui nous plongent en arrière comme si nous étions entre démesure, surf et histoire !

Un road trip encore d’un peu plus de 3h où Woody après l’intérieur des terres hier, à roulé des mécaniques pour nous embarquer sur le littoral !

Première halte à GHETARY, petit port de pécheur authentique et très beau ! Lors de cet arret, Aurélie nous a parlé de l’histoire du surf ; mais aussi de technique, de vagues et de ses tips pour surfer au Pays Basque (bon il reste plus cas…).

Un port sublime entre bateaux et fleurs, un vrai coup de coeur pour le coup !

La deuxième halte fut Saint-Jean-de-Luz, une magnifique baie, un petit port de pécheur, des maisons d’armateurs, une histoire riche. En effet les filles nous expliquent que le port de Saint-Jean-de-Luz était réputé notamment pour sa chasse à la baleine et la présence des corsaires.

Aujourd’hui Saint-Jean-de-Luz s’impose comme une destination de bien-être avec 2 centres de thalassothérapie ouverts toute l’année. 

image journal sud ouest

Nous avons ensuite repris la route en remontant la corniche. C’est impossible de venir au Pays Basque sans découvrir la route de la corniche. Cette route est perchée au dessus de l’océan, entre prairies vertes, falaises vertigineuses, et même petites criques … La vue est splendide mais ce lieu n’existera peut être plus dans quelques années à cause de l’érosion. C’était donc un plaisir et un privilège de rouler à bord de Woody pour s’émerveiller encore un peu.

Petit arrêt ensuite pour rejoindre à pied un petit spot pour apercevoir de la côte basque ! C’est aussi l’instant dégustation aussi des produits locaux. Que demander de plus au lieu : une vue mer, de la bouffe, des personnes souriantes et l’amour !

Nous sommes remontées par Bidart ensuite pour rejoindre à nouveau Biarritz.

Nous ressortons de ces deux tours avec des étoiles plein les yeux. C’était insolite, intimiste, passionnant, et sublime pour les yeux. Nous avons pu découvrir les merveilles Basques, les secret spot, la langue basque, le patrimoine, les paysages et profiter des petites dégustation.

Deux escapades pleines de rire et de convivialité , une immersion à la fois culturelle, gourmande, balnéaire, entre faune et flore sans oublier l’architecture typique basque. Tout ça dans une ambiance so vintage à bord de Woody et grâce à Clémence et Aurélie ! Nous en avons déjà parlé à nos amis et notre famille, car c’est une excursion qui peut autant se faire entre amis, couple ou famille.

Derniers instant basque

Puis l’après midi nous avons fini par nous balader dans Biarritz afin d’acheter nos souvenirs et surtout spécialités basque pour nous et notre famille. Nous avons donc pris du Lomo séché au Piment d’Espelette, du fromage basque au piment d’Espelette, du chocolat au piment d’Espelette, bon du piment d’Espelette aussi ahah. Mais aussi un gâteau basque, pas celui à la crème mais celui à la cerise.

Nous étions obligées aussi d’aller déguster une très bonne glace de Maison Dézami, élue meilleure glace de Biarritz ! Je confirme une vraie tuerie !

Le soir nous avons rejoint des amis de passage pour boire un verre avec vue sur la grande plage chez Dodin.

La nostalgie de la fin de ce city trip pointe déja le bout de son nez. Le lendemain matin il est temps de repartir mais nous savons déjà que nous reviendrons !

Le lac d’Ayous, les gorges de Kakuetta, la passerelle d’Holzarte attendent gentiment que nous venions les découvrir !

A très vites mes jolies petites âmes !

ps: Toutes les photos et videos sont sur mon insta @mamzelfanny dans la storie permanente « Pays Basque »

Une réflexion sur “Mon City trip au Pays Basque : Authentique et insolite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s